LA MARCHE – LES PIEDS – Beauté du déroulé (7)

      0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5   –   6   –   7   –   8     

Autres cas

Le furtif

Voici comment Arsène s’y prend pour cambrioler la baronne.

Au lieu de poser, comme tout le monde, le talon du pied d’abord puis la pointe, il commence par la pointe. Méthode de brigand, certes, mais, si on s’en tient à notre sujet, un amorti reste un amorti, qu’on le débute en posant le talon ou la pointe du pied. Tandis qu’une propulsion commencée en levant la pointe au lieu du talon, c’est un peu ridicule, vous pouvez essayer.

A moins de reculer.

Le cas étrange de la lune

Au lieu de lever le pied pendant l’enjambée et de le poser pendant l’appui, la lune le pose et le fait glisser pendant l’enjambée, puis fait semblant de le lever en le maintenant fermement au sol pendant l’appui. Autrement dit, Il n’y a ni amorti, ni propulsion, seulement un pied qui, tantôt lève le talon, tantôt le pose.

C’est un vieux truc pour faire croire qu’elle peut changer quand elle veut son sens de rotation autour de la Terre. Non seulement ça ne devrait tromper personne, mais les plus malins auront repéré une simple variante d’une technique connue de lustrage des sols.

Ceci dit, si on adopte cette démarche à reculons,…

… elle devient totalement méconnaissable.

error: Contenu protégé.