LES ANIMAUX – LES PETITES BÊTES – Le mille patte (4)

     0   –   1  –   2   –   3   –   4   –   5   –   6   –   7   –   8   –   9      

Évolution du motif selon le déphasage

Le motif de la trajectoire d’extrémité d’une colonne non déphasée est un segment rectiligne qui ne se partage pas entre moments d’appui et de suspension.

    0

Pour distinguer les deux moments, il faut déphaser la colonne d’au moins une phase .

+1

En la déphasant de deux, on obtient deux motifs plus courts de moitié.

+2

En augmentant le déphasage…

+3

… les longueurs d’appui se réduisent…

+4

… et finissent par s’inverser, forçant les courbes de suspension à se croiser,…

+5

…à former des boucles.

+6

Aucun mille patte ne produit de pareilles boucles…

+7

… sans se prendre les pattes dedans.

+8

Nous montrerons ailleurs comment les croiser sans les emmêler.

+9

A force de s’étirer, les boucles cèdent la place…

+10

… à des pointes acérées.

+11

Un déphasage de 1/2 période donne à la colonne une cadence de troupe.

+12

.Rappelons qu’un déphasage de +13 en vaut un de -11,…

+13   (-11)

… un autre de + 14, un de -10, etc.

+14   (-10)

On revient peu à peu à la situation initiale, mais  les longueurs d’appui et de suspension ont inversé leur rapport, dessinant d’autres motifs.

+15   (-9)

A partir du moment où le déphasage a dépassé la moitié du cycle,…

+16   (-8)

… des boucles se reforment…

+17   (-7)

… et une autre inversion se produit.

+18   (-6)

Auparavant, la trajectoire d’extrémité semblait reculer par rapport au déplacement.

+19   (-5)

Désormais, elle semble avancer.

+20   (-4)

Les boucles disparaissent de nouveau,…

+21   (-3)

… les courbes de suspension s’allongent et se réduisent en nombre…

+22   (-2)

… jusqu’à n’en laisser qu’une par cycle…

+23   (-1)

… voire aucune.

+24  (-0)

     

error: Contenu protégé.