LA MARCHE – LE BASSIN – Va-et-vient d’un bassin qui bascule de haut en bas (8)

      ()   7   –   8   –   9   –   10   –   11     

Trajectoires développées selon combinaisons

Dans « Les bascules du bassin », nous avons pu observer un décalage d’un pas entre les trajectoires développées des deux têtes de fémur, effet de l’oscillation en rotation du bassin. En l’ajoutant à une oscillation en déplacement, les trajectoires se brisent et ne semblent plus présenter ce même décalage. En tout cas, pas toujours. Les marches ci-dessus présentent diverses combinaisons entre oscillations en déplacement et en rotation rectilignes. Le décalage entre trajectoires semble variable.

En observant des exemple, on peut essayer de comprendre leur principe de formation.

Oscillations verticale en déplacement et horizontale en rotation

D’une marche à l’autre, le lacet est déphasé de 1/4 de cycle. Le décalage entre trajectoires est faible, quel que soit le déphasage, et montre peut de différence d’une marche à une autre.

Oscillations circulaires, en déplacement et en rotation

Oscillations en limaçon (circulaires horaires)

On distingue plus nettement la différence de motif que dessine, à chaque pas, chaque tête de fémur. La somme des deux forment le motif complet du cycle qui, lui, se répète toujours à l’identique. Tandis qu’une tête de fémur dessine un 1/2 motif, l’autre dessine le suivant.

Oscillations en trèfle (circulaires de sens inverse)

Oscillations verticale en déplacement et circulaire en rotation

Oscillations en crêpe

Oscillations circulaire en déplacement et verticale en rotation

Oscillations en scarabée

Oscillations elliptiques parallèles

Oscillations elliptiques perpendiculaires

error: Contenu protégé.