LA MARCHE – LE BASSIN – Va-et-vient d’un bassin qui bascule de haut en bas (3)

      0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5   –   6   ()     

Combinaisons d’oscillations rectilignes

La combinaison de deux oscillations, toutes deux rectilignes et dont la période de l’une vaut deux fois celle de l’autre, dessine une figure en 8 (besaces), aux boucles plus ou moins fermées selon leur déphasage.

Si les trajectoires combinées sont  perpendiculaires, la figure en 8 présente, selon le déphasage, un ou deux axes de symétrie.

Des combinaisons synchrones ferment les boucles et forment une simple courbe, quelle que soit l’orientation d’une trajectoire vis à vis de l’autre.

Synchrones ou non, si les oscillations sont parallèles, leur combinaison les maintient parallèles.

Deux boucles superposables correspondent à une même durée. Les fémurs parcourent chacun leur propre boucle et la terminent en même temps avant d’entamer l’autre.

A gauche: boucles non superposables, durées inégales. A droite: boucles superposables, durées égales.

Voici quatre marches où les têtes de fémur longent des besaces,…

De besace ouverte à fermée, pilon et lacet sont déphasés de 1/4 de période.

… et d’autres qui présentent diverses combinaisons d’oscillations rectilignes.

La première combine un pilonnage et un lacet déphasés de 1/8ème de cycle. La seconde, deux pentes perpendiculaires synchrones. La troisième, une horizontale et une pente. La quatrième, deux pentes parallèles.

error: Contenu protégé.