LA MARCHE – LE BASSIN – Va-et-vient d’un bassin qui bascule de haut en bas (10)

      ()   7   –   8   –   9   –   10   –   11     

Remarques sur le comportement des trajectoires

Déphaser les oscillations en déplacement et en rotation du bassin déforme les trajectoires développées des têtes de fémur. En animant l’évolution de cette déformation, on observe les particularités de chaque type de combinaison.

Voici les trajectoires possibles combinant pilonnage et lacet. L’animation effectue un bref arrêt tous les 1/8èmes de période de déphasage entre les deux mouvements.

Quel que soit ce déphasage, la trajectoire obtenue s’inscrit toujours entre les deux mêmes tangentes rectilignes (lignes vertes). Il en est de même en combinant cavale et roulis.

Particularité supplémentaire: les trajectoires des têtes de fémur se croisent systématiquement sur la trajectoire de déplacement.

Dans cette combinaison pilon-lacet-roulis, on ne constate plus ni tangentes rectilignes, ni croisement des trajectoires sur celle de déplacement.

En combinant un déplacement circulaire (cavale + pilon) et un roulis, les trajectoires de têtes de fémurs se croisent sur celle de déplacement, et leurs pointes évoluent sur des verticales valant l’amplitude du roulis.

En combinant deux oscillations circulaires, de sens contraire ou non, les pointes de trajectoires se situent toujours sur un même cercle, évoluant, selon le déphasage, en sens horaire,…

… ou antihoraire.

error: Contenu protégé.