LA MARCHE – LE BASSIN – Les va-et-vient de haut en bas du bassin (1)

      0   –   1   –   2   –   3   –   4        

Pentes et cercles

Voici les quatre premiers cas remarquables de déphasage entre les déplacements en X et en Y. De A à D, le déphasage est nul (A), vaut + 1/4 de pas (B), 1/2 pas (C), – 1/4 de pas (D).

En déphasant de + ou – 1/4, on retarde ou on avance l’oscillation déphasée. Déphaser de + ou – 1/2 pas, c’est pareil.

Les marches correspondantes sont un peu mécaniques, mais plausibles.

Développons-les.

La pente ascendante donne une suite de vagues pointant vers l’avant,…

… le cercle parcouru en sens horaire, une suite d’arcs concaves,…

…la pente descendante, une suite de vagues pointant vers l’arrière,…

… le cercle parcouru en sens antihoraire, une suite d’arcs convexes.

Ces marches n’ont pas le même comportement. Les unes cherchent plus vite le double appui que d’autres. Déphaser ainsi les oscillations du bassin modifie les conditions d’équilibre et nécessite d’ajuster la durée d’enjambée.

Pour rééquilibrer une marche dont le bassin est déphasé,…

… on le déphase relativement aux pieds en ajustant les durées d’enjambée.

Ces exemples montrent, pour chaque cas, quatre déphasages du bassin sur les pieds de 1/4 de pas.

Une marche sur deux, le déphasage est de 1/2 pas. Autrement dit,..

…une marche sur deux, la marche a un comportement inverse.

error: Contenu protégé.