FESTIVAL FREESONS 2023

En cliquant sur l’image, vous tomberez sur une sélection des meilleurs clichés.

Comme chaque année, je suis allé, mon reflex en main, immortaliser les groupes d’artistes qui se sont succédé sur la scène d’un petit village des environs de Lyon.

Le scarabée d’or et la bague en argent

En cliquant sur l’image…

Après le cygne d’espoir du 1er mai, le scarabée d’or de l’Ascension, fasciné par la bague en argent de mon assistante du jour, Monique Genève, qui a bien voulu prêter, le temps de quelques clichés, son doigt en support à ce superbe coléoptère (*).

* La cétoine dorée, « hanneton des roses ».

C’était Julie la criquette

Julie est morte paisiblement, sur une feuille de salade. Défiant jusqu’au bout la science, elle aura prouvé que le criquet égyptien peut vivre plus d’un an, au moins un et quatre mois. Comme quoi, quand on prend soin des gens, ils vivent longtemps.

BRONSON LE LUCANE

Pour d’autres photos, cliquez sur celle-ci!

Si le criquet égyptien accueilli en octobre 2020 est une dame, ce que ne laisse supposer son imposante taille, ce lucane, qui a évité de justesse l’écrasement sous un pied,  est un monsieur bourru aux imposantes cornes. Entré clandestinement dans les lieux, il refuse de montrer ses papiers, malgré les soins accordés. Surnommé Bronson, il est nourri de bois mort et de pommes un peu flétries en attendant son retour imminent à la nature. Sa durée de vie annoncée étant de 1 mois environ, on a bien envisagé de le garder pour ses vieux jours. Mais, ne sachant si l’information est aussi fiable que pour Julie la criquette, on finit par se méfier.

C. Clamaron

Julie la criquette se porte toujours très bien. Elle en est à … bientôt 9 mois!

ON NE NOUS AVAIT PAS DIT ÇA

Julie, mystère scientifique.

Cette criquette devait tenir 5 mois, elle en est au 6ème. Qu’en faire? Doit-on garder la mémé, doit-on l’euthanasier? Le budget salade est de loin dépassé, on ne sait qui va payer.

Sautant avec aisance d’une planchette à une autre dans son panier aménagé, Julie se moque bien de nos états d’âmes. Elle a dû deviner qu’on ne vire pas comme ça un criquet connu dans tout le quartier.

LA LONGUE VIE DE JULIE

Nous avions déjà annoncé son âge avancé, nous annonçons qu’il est dépassé.

Cette fois, soit la science revoit sa copie quand elle prétend que le criquet égyptien ne vit que 4 ou 5 mois, soit notre Julie d’adoption s’accroche à la vie comme une moule à son rocher. Le 22 mars, elle passait le cap de 5 mois de vie en maison d’hôte. Comme elle s’est fait connaitre adulte, elle est donc probablement une respectable centenaire (relativement à l’être humain), mais qui s’étire les pattes chaque matin comme une jeune fille et dévore ses repas avec l’avidité des premiers jours.

On peut donc affirmer qu’elle se porte bien.

C. Clamaron

DES NOUVELLES DE JULES LE CRIQUET

D’autres photos ici

Accueilli en octobre 2020 par une famille de Chonas l’Amballan, Jules, criquet égyptien, a fait parler de lui le 26 janvier dernier à la faveur d’un article dans le dauphiné libéré. Jules, ou plutôt Julie, car chez les criquets, c’est la femelle qui en impose physiquement au mâle.

Pour fêter son quatrième mois chez l’habitant, Julie a eu droit à une séance photo de star. Elle n’a pas donné son âge à son arrivée, mais son espérance de vie étant estimée à 4 ou 5 mois, on peut dire qu’elle frise la performance. Quoi qu’il en soit, c’est désormais une vieille dame qui terminera sa vie choyée.

Choyée, mais prisonnière. On ne peut tout de même pas la laisser prendre la tête d’une invasion !

C. Clamaron

error: Contenu protégé.