TRACÉ DE TRAJECTOIRES – Suites sur pentes (2)

           0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5            

C’est qu’il se produit sur les longueurs un double effet: celui de la dégressivité et celui de l’accélération constante relativement à la pente. Si la base s’élargit, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas dégressivité, mais que l’accélération est plus importante.

C’est en début de mouvement qu’une accélération constante est la plus sensible. Son effet sur les longueurs tend à s’amoindrir au fil des rebonds, tandis que celui de la dégressivité reste constant. Au final, le rapport accélération/dégressivité s’inverse et les longueurs diminuent.

error: Contenu protégé.