SUITES SUR PENTES – Cas remarquable n° 1

                        0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5   –   6                       

C’est le cas du lâcher vertical. Il nous permet de fixer une distance de référence valant 1, l’écart entre le 0 sur pente et l’aplomb du 0 vertical.

error: Contenu protégé.