LES PIEDS – Généralités (6)

←      0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5   –   6   –   7   –   8   –   9   –   10   –   11   –   12     

L’effet Sinatra

Les pieds ne sont pas tenus de pointer toujours dans le même sens au cours du cycle. Ils peuvent très bien pointer en dehors quand ils sont en appui, en dedans quand ils sont levés. Selon Richard Williams, c’était le truc de Franck Sinatra pour tomber ses conquêtes. Cette marche peut sembler ridicule aujourd’hui, mais, à l’époque, nombre d’apprentis séducteurs s’y sont essayés, avec plus ou moins de talent.

D’une technicité souvent mal comprise, elle causa d’innombrables claquages du genoux et déboitements du fémur qui horrifièrent les mères et poussèrent le législateur à l’interdire pour préserver la jeunesse. La loi votée parvint cependant mal à contenir ce phénomène de mode à cause de ses critères trop restrictifs. Pour la contourner, il suffisait, par exemple, de pointer le pied en dedans pendant sa phase d’appui, et en dehors pendant l’enjambée. Bref, l’inverse de Sinatra.

L’inversion pouvait aussi se produire pendant la phase d’appui, sans attendre la phase de jambe en l’air, par un pivot du dehors vers le dedans…

… ou du dedans vers le dehors.

Après la mort du crooner, la « Sinatra’s touch » et ses variantes tombèrent au rang de hobby de vieil anar réactionnaire. Elles connurent toutefois un regain d’intérêt lorsque le ministère anglais des marches stupides (*) reçu les budgets nécessaires pour promouvoir leur développement.

(*) Son premier ministre, qui n’était pas Premier Ministre mais le premier ministre de ce ministère, fut John Cleese, un maître en la matière. Renseignez-vous.

Concernant les pieds qui ne pointent ni à droite, ni à gauche, ils n’empêchent plus de tomber les femmes.

Les confondre de profil n’a donc aucune importance, vu leur manque total d’intérêt.

error: Contenu protégé.