LES PETITES BÊTES – L’araignée et la fourmi (3)

            0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5  –   6           

Pattes

Nous avons vu que les pattes d’insectes ou d’araignées étaient composées de cinq segments en comptant la hanche. La pose d’une patte produira, sur le dernier segment, un effet d’amorti. Étudions d’abord celle de la fourmi.

Dupliquons ce cycle pour avoir trois pattes latérales.

Hum…  La fourmi se marche sur les pieds. Pas très convaincant. En fait, l’orientation en étoile des pattes impose trois cycles différents.

La patte avant semble tirer la couverture à elle…


… la patte latérale semble la dégager de coté…

… et la patte postérieure semble la repousser.

On réunit le tout…

C’est mieux! Un peu lent. Quoi que… si on rajoute les pattes de droite…

error: Contenu protégé.