L’ART DE LA MARCHE – Trajectoires d’enjambées (4)

      0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5   –   6   –   7   –   8   ()   

Toutes ces solutions présentent au moins deux courbes par pas. Dans un cycle développé, la continuité des concaves du modèle A n’en dessine plus qu’une. Pour les autres, selon que l’on monte exagérément, soit le genoux vers le torse, soit le pied vers le dos, on dessine des dents de scie soit vers l’avant,…

… soit vers l’arrière.

En montant autant devant que derrière, on dessine des croisées d’ogives plus ou moins d’équerre.

Ces graphismes sont intéressants, mais ne donnent pas des marches très souples.

error: Contenu protégé.