L’ART DE LA MARCHE – Précisions sur des notions… (11)

      0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5   –   6   –   7   –   8   –   9   –   10   –   11     

Le débat n’est pas clôt

Pour définir le pas, nous avons pris position. En effet, sa définition fait débat, comme le montre cette intéressante vidéo produite en 2016 par l’Université Lyon 1. Selon les auteurs, la distance entre deux pieds ne fait qu’un demi pas.

Qu’en penser?

Pour commencer, précisons que le pas est d’abord une unité de longueur. On parle de pas dans la distance répétée de manière saccadée par un mécanisme quelconque, la rotation d’une aiguille de montre, par exemple. Même si le mouvement d’une marche peut sembler continu, le principe de la saccade s’observe dans l’arrêt de chaque pied entre deux enjambées.

La succession des arrêts et des avancées d’un pied, c’est aussi la succession de ses appuis. Si on retient la définition retenue par les auteurs de la vidéo, tout cela est parfait. Il suffit de savoir que, lorsqu’on compte ses empreintes de pas sur la plage, on ne devrait pas dire « je compte mes pas », mais « je compte mes demi-pas », ce qui peut donner l’impression, désagréable en pleine chaleur, d’éloigner la buvette.

Ce point de vue est celui des grecs de l’antiquité, pour qui le pas valait l’enjambée, sans distinction. Mais il en valait deux chez les romains, qui en précisaient la longueur à la méthode Procuste: 148 centimètres, ce qui fait deux petites enjambées.

Difficile d’affirmer que la question a été tranchée. C’est pourquoi, trouvant nos définitions pratiques pour les explications qui vont suivre, nous ne les reverrons qu’en cas de plainte déposée en bonne et due forme par un linguiste certifié.

L’essentiel étant de se mettre d’accord.

FIN DU CHAPITRE

© Christophe Clamaron 2021

error: Contenu protégé.