LE TRONC – Torsions (6)

     0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5   –   6   –   7   –   8   ()     

Seconde approche

Voici les huit cas qui viennent d’être présentés. On observe que, selon la combinaison, on obtient des trajectoires circulaires, horaires ou antihoraires, ou même en pente, ascendante ou descendante, des têtes de fémur et d’humérus. Une trajectoire circulaire de la tête d’humérus peut s’accompagner d’une trajectoire en pente du fémur, ou inversement.

Précisions

Les trajectoires en pente ou circulaires montrées dans ce chapitre rendent compte d’oscillations de rotation du bassin et de la ceinture scapulaire (épaules). Elles ne tiennent pas compte des oscillations de déplacement du bassin, qui, nous l’avons vu, s’ajoutent normalement aux premières et déforment les trajectoires.

Rappels

Les trajectoires circulaires s’obtiennent en déphasant lacet et roulis de 1/4 de période (rotation horaire) ou de 3/4 de période (rotation antihoraire).

On peut dire aussi, en les déphasant de + ou – 1/4 de période.

Les trajectoires en pente s’obtiennent en déphasant roulis et lacet de 1/2 période.

Les oscillations les plus naturelles donnent des trajectoires elliptiques (déphasages intermédiaires). Celles-ci sont éludées du chapitre car nous traitons de mouvements types.

error: Contenu protégé.