L’ART DE LA MARCHE – Rotation des appuis (7)

            0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5   –   6   –   7   –   8   –   9   –   10   –   11           

Doubles, triples, quadruples appuis …etc

Pour dire qu’on marche, il faut toujours avoir au moins un pied au sol, chose impossible si, avant qu’un pied ne décolle, l’autre n’est déjà posé. Un pied est donc nécessairement plus longtemps en appui qu’en suspension, autrement dit, au moins sur la moitié des phases plus une. Sur 24 phases, au moins 13 sont en appui pour 11 en suspension.

Sur ces 13 en appuis, 11 le sont quand l’autre pied est en l’air, 2 quand il est au sol. Ces 2 phases sont des phases de doubles appuis. Si elles manquent à une marche, c’est qu’il s’agit d’une course, ou qu’il manque une jambe.

Avec ce même cycle de marche, les doubles appuis restent doubles pour un tripode, mais en tournant à chaque fois d’un pied.

Le quadrupède perd tout appui simple, passe de doubles à triples appuis…

… l’hexapode, de triples à quadruples appuis …

… et l’octopode, de quadruples à sextuples  appuis.

 

error: Contenu protégé.