DU CYCLE DÉVELOPPÉ AU CYCLE SUR PLACE – La course (1)

      0   –   1   –   2   –   3   –   4   –   5   –   6   –   7   –   8   –   9     

Passage du cycle développé au cycle sur place

 Nous avons vu avec la marche que passer d’un cycle développé à un cycle sur place consistait, en pratique, à superposer deux pas, puis à caler aux extrémités le premier et le dernier pied en appuis pour chaque pas. Voici ce que l’on obtient en procédant ainsi  avec un cycle de course.

D’évidence, la méthode n’est pas bonne.

Entre le moment où le pied se pose et celui ou il décolle, il fait moins d’un pas. Si on le cale aux extrémités du pas, sa vitesse de recul est sans rapport avec sa vitesse réelle.

La longueur du pas n’est pas celle du recul en appui. Et c’est ce recul en appui qui importe.

error: Contenu protégé.