Étude n°33 – Les pieds d’une reine

– Berthe aux grands pieds n’avait pas la beauté d’Hélène.

– De quelle Hélène parlez-vous?

– Celle de Troie, capitaine.

– Si Pépin a pris la peine de la déchausser, c’est qu’elle n’était pas vilaine.

– Peut-être. Mais c’était du boulot!

 

Étude n° 32 – De l’utilité des pieds (1)

« Quand l’être humain n’avait pas deux jambes mais un poumon, il appliquait le principe de la chenille processionnaire pour se déplacer, mais en se mettant à la verticale pour profiter de l’effet rebond. C’était énergivore, pour un résultat décevant (…) »

Lu dans le dossier « Les pieds »

 

Étude n° 30 – Trop beau le strobo

« (…) En suivant la chenille du regard quand elle entre à l’écran (1), on ressent le mouvement de ses maillons, puis l’arrêt de ceux au sol en deçà d’une certaine vitesse. Pourtant, tant qu’ils sont à plat au sol, les maillons ne bougent jamais. Pour s’en convaincre, il suffit de pointer du regard le point noir au-dessus du 2. Sans chercher à suivre la chenille, on aperçoit, un bref laps de temps, ses maillons immobiles au sol. (…) « 

Lu dans le chapitre « L’effet stroboscopique« 

The Nina’s way to Ganymede

Arrimée à son siège, Nina est prête au saut spatio-temporel qui doit la projeter en un clin d’œil sur le troisième satellite galiléen de Jupiter. Elle fait bien de mettre de la distance. Pour m’avoir mis deux fois la pâté au jeu de dames, c’est qu’elle a triché, évidemment. Je me vengerai.

Séance du 29 décembre 2022

En cliquant sur l’image, vous aurez d’autres photos du voyage… si vous avez le code!

error: Contenu protégé.