Étude n° 32 – De l’utilité des pieds (1)

« Quand l’être humain n’avait pas deux jambes mais un poumon, il appliquait le principe de la chenille processionnaire pour se déplacer, mais en se mettant à la verticale pour profiter de l’effet rebond. C’était énergivore, pour un résultat décevant (…) »

Lu dans le dossier « Les pieds »

 

error: Contenu protégé.