DU CYCLE DÉVELOPPÉ AU CYCLE SUR PLACE – Les ambiguïtés du bassin (0)

          

←      0    –    1   –   2   –   3   –   4   –   5   –   6   –   7   –   8   –   9   –   10   –   11   –   12     

LES AMBIGUÏTÉS DU BASSIN

Lors d’une marche, le mouvement horizontal du bassin peut être compris comme la synthèse d’un déplacement constant et d’une oscillation, comme si on déplaçait une bille à vitesse constante, et qu’on lui collait une autre bille dessus, qui oscille d’avant en arrière.

Le passage d’un cycle développé à un cycle sur place peut donner le sentiment d’un mouvement différent entre les deux. De quoi troubler l’animateur qui,  souhaitant profiter d’un cycle animé sur place pour en faire un cycle développé, ou inversement, découvre que le rythme obtenu d’un coté se perd de l’autre.

Nous allons chercher à comprendre pourquoi.

error: Contenu protégé.